Les tentes de camping peuvent être classées en fonction de leur composition, en tentes simples et doubles. Tentes individuelles sont fabriqués avec une seule enveloppe extérieure : excellentes pour l’été, grâce à leur bonne transpiration, et faciles à transporter, elles ne garantissent cependant pas une très grande résistance aux très basses températures. Les tentes doubles, en revanche, ont deux couches de protection. L’isolation par l’extérieur est plus importante, ce qui les rend adaptés aux climats froids ou aux zones pluvieuses, car la feuille extérieure (si elle est imperméable) est une bonne garantie pour éviter les infiltrations d’eau et l’humidité.

Le poids compte

Il est très important de connaître le poids exact de la tente avant de l’acheter. Si nous avons l’intention d’utiliser la tente pour des déplacements rapides, des week-ends ou des festivals par exemple, vous devrez opter pour une solution pratique, légère et facilement transportable. Vous pouvez trouver les meilleures tentes légères sur ces liens (tentes légères parmi celles qui ont été examinées). Vérifiez également la présence d’un bon sac qui le contient, afin de pouvoir déplacer la tente avec différents moyens de transport, même dans des situations difficiles.

L’importance des matériaux

Mais la caractéristique la plus importante, qui influe sur le prix, le poids et donc sur le choix final de la tente, est certainement la combinaison des matériaux utilisés par les fabricants de tentes. Les plus importants fabricants, Lichfield et Colema, investissent du temps et de l’argent dans la recherche de solutions technologiques de plus en plus avancées qui permettent aux occupants de la tente d’obtenir une étanchéité et un confort maximum pour un budget réduit. En ce qui concerne la structure de la tente, le corps (c’est-à-dire les feuilles intérieures et extérieures) est généralement en polyester, recouvert de substances ignifuges et imperméables. Pour les poteaux, en revanche, le choix est plus vaste : nous pouvons opter pour des solutions économiques en fibre de verre, ou pour des matériaux de haute qualité comme l’aluminium, qui garantit une meilleure résistance aux basses températures, sans oublier qu’il s’agit d’alliages très légers et donc faciles à transporter. Le sol peut être en polyéthylène ou en nylon : là aussi, il faut choisir entre un matériau bon et bon marché et un matériau de haute qualité, mais légèrement plus cher. Il faut aussi faire attention aux enjeux : ils doivent être solides et, au cas où ils ne semblent pas adéquats, acheter des pièces de rechange. Les coutures doivent donc être “scotchées” pour éviter l’infiltration de l’acuqa. La chambre intérieure, enfin, peut être choisie dans des variantes en coton (ou polycoton) et en nylon. Le polycoton est réputé pour être très respirant, mais il met beaucoup de temps à sécher lorsqu’il est mouillé ; le nylon, en revanche, est très léger et sèche rapidement, mais garantit moins de transpiration.