La structure en aluminium réunit tous les les qualités souhaitées pour une serre. Sa solidité garantit sa durabilité dans le temps ; sa légèreté le rend facile à installer, quelle que soit sa taille, sans affecter sa résistance au vent. L’oxydation de l’aluminium ne compromet pas ses propriétés intrinsèques.

Serre de jardin, quel type de panneau choisir

La lumière et la chaleur sont les conditions nécessaires au succès de toutes les cultures. Les feuilles de polyéthylène protègent les plantes du vent et leur fournissent la chaleur dont elles ont besoin. Cependant, la bâche plastique réduit rapidement ses performances sous l’effet des rayons UV et doit être remplacée, en fonction de son épaisseur, dans certains cas tous les 3 ans et au maximum tous les 10 ans. Contre l’usure et les intempéries, choisissez des doubles films plastiques avec traitement anti-UV ; leur épaisseur varie d’un minimum de 80 à plus de 300 microns pour les plus épais (une feuille de polyéthylène plus épaisse est plus résistante). Le vitrage en polycarbonate est léger et étanche, très résistant même sous une trentaine de centimètres de neige. Cependant, il n’est pas très isolant. Pour avoir une bonne isolation, choisissez du polycarbonate à double paroi et/ou de 4 mm d’épaisseur : vous économiserez ainsi 40% de chaleur par rapport à un polycarbonate simple ou mince. De plus, en cas de fort ensoleillement, le polycarbonate bloque presque tous les rayons UV qui pourraient nuire à la croissance des plantes. Pour maintenir leur efficacité, les panneaux de polycarbonate doivent être remplacés tous les dix ans environ. Les panneaux de polycarbonate sont moins chers que les panneaux de verre. Les serres en verre peuvent être fabriquées en verre appelé verre horticole ou en verre trempé. La transparence du verre horticole maintient la quasi-totalité de la chaleur et empêche l’agression des rayons UV. Le verre trempé, en revanche, résiste aux intempéries et aux rayures. Si vous voulez chauffer la serre, utilisez du verre feuilleté épais pour le toit et du double vitrage pour les murs. Le verre horticole étant assez fragile, le verre trempé reste le verre préféré en raison de sa résistance et du risque de casse plus faible en cas de grêle (il est 5 fois plus résistant que le verre classique). Il est également plus sûr en cas de casse, car il se brise en morceaux non comestibles. Sa longévité est très appréciée.