La première chose à faire, lorsqu’on choisit un verrou de disque de moto ou de scooter, est d’évaluer la forme du disque, c’est-à-dire sa conception. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, il y a vraiment beaucoup de possibilités. Le verrouillage du disque est, en bref, un pivot qui entre dans un trou et ne permet pas à la roue de se déplacer lorsqu’elle tourne. Il est utile d’évaluer dans quel trou vous pouvez bloquer le disque, donc la compatibilité de la forme de l’un avec l’autre. Vous devrez également faire attention à la présence d’Abs. S’il y a une virole autour du disque, vous n’aurez pas beaucoup de place, il faudra donc faire attention à choisir une forme appropriée pour le monter.

Le matériel

Il existe vraiment de nombreuses variantes de ce dispositif antivol. Non seulement en fonction de la forme, mais aussi en fonction du matériau de construction, un peu comme pour les chaînes d’alarme. Vous pouvez trouver les chaînes de 8 mm de diamètre, comme 13, longues ou courtes, ainsi que vous pouvez trouver le verrou de guidon.

La partie la plus vulnérable du verrou de disque est la goupille. Plus elle est petite, plus elle est fragile et moins elle sera en mesure de protéger. c’est en fait le vrai problème, aussi parce que souvent les trous dans les disques où le dispositif peut être inséré, sont petits, en particulier les plus extérieurs. le choix à ce stade devrait être évalué en envisageant d’acheter un verrou de disque qui vient prendre un trou plus interne, qui est normalement plus grand, de cette façon vous pouvez passer une goupille plus grande.

Dans quelle position le verrou du disque doit-il être placé sur le disque ?

Et là, nous entrons dans le cœur de l’oubli… Nous pouvons enfin parler de couleurs, de cordes et de hâte. (Je parle aussi de la position, promis) Je vous ai d’abord parlé de l’importance des couleurs dans les blocs de disques et si vous avez remarqué que la plupart de ceux que j’ai indiqués ont de belles couleurs discrètes : orange, jaune fluo, rose vif, pour n’en citer que quelques-uns. Je ne suis pas fou, ces couleurs sont fonctionnelles au fait que les blocs de disques, sont si confortables et petits à mettre et à transporter, que vous les oubliez en un clin d’oeil. Vous oubliez que vous l’avez mis dans le dossier !

Je le jure ! J’avoue qu’il fut un temps où nous avons pensé à donner les serrures à disque, car leur utilisation avait considérablement augmenté la mise en service, de personnes qui avaient oublié de les faire installer et qui avaient commencé tranquillement ! Résultat ? Etrier de frein cassé, quand ça va mal, câble de compteur cassé, quand ça va bien ! La solution ? Trois astuces : si vous avez acheté le modèle avec sonnerie, mettez-le dans la position la plus haute possible, de sorte que si vous oubliez malheureusement de l’enlever, lorsque vous descendrez de la tribune, il sonnera et vous aurez au moins le temps d’entendre la sirène, avant de casser quelque chose. Si vous l’avez acheté sans sonnerie, mettez-le (au contraire), dans la position la plus proche de la pince, de sorte que, si vous le faites pour descendre de la béquille, vous sentiez immédiatement que la roue applique une certaine résistance en tournant et vous vous en souvenez (espérons-le).